Moi, Diana, malentendante de 15 ans, j’ai présenté ma première information audition dans ma classe…

Mercredi 29 mai, David et moi avons fait une information audition dans ma classe de 5ème au collège Pierre Termier à Lyon. C’était la première fois que je prenais la parole devant la classe pour parler la surdité.

Trois semaines avant, on a commencé à préparer ensemble. On a fait un diaporama avec différentes images pour montrer : les niveaux de surdité, les appareils auditifs qu’on peut utiliser, la Langue des Signes Française (LSF), le Langage Parlé Complété (LPC) et comment protéger ses oreilles du bruit. 

Puis on s’est réparti les tâches. David a préparé les photocopies d’un quizz pour donner à chacun de mes camarades et a apporté des bouchons d’oreilles pour faire un atelier. Moi j’ai préparé un petit texte pour parler de mon ressenti en classe et au quotidien.

La professeure de français nous a laissé une heure de son cours pour faire cette présentation.

Le jour de l’exposé, j’étais un peu stressée de parler devant la classe mais ça ne se voyait pas trop. On devait faire une intervention d’une heure mais devant les questions nombreuses, ça a duré deux heures. Je pense que ça a plu à tous les élèves de la classe. Mes camarades étaient très curieux. Ils ont posé des questions très intéressantes : comment je me sens dans la classe ? Quel est le degré de ma surdité ? à quoi sert le micro HF en classe ? qu’est ce qui se passe si je remets mes appareils quand je suis mouillée après la douche ?

Personnellement, ça m’a appris beaucoup de choses que je ne connaissais pas : ce qu’est le Langage Parlé Complété (LPC), ce qui se passe dans notre oreille quand on n’entend pas, et qu’il y a différentes langues des signes dans le monde. Je suis contente d’avoir pu parler pendant deux heures devant ma classe. C’était stressant mais j’ai réussi à le faire. Les élèves font toujours autant de bruit en classe et c’est encore difficile pour moi. Mais je pense qu’il faudra leur réexpliquer plusieurs fois encore. Il faut du temps pour changer les habitudes…   

Diana D’ettorre