Concours de cuisine OVE

 
 
 
 
 
Un concours de cuisine a été organisé par la Fondation OVE. Taissir et Ophélie, hébergées aux Appartements Jean Lonjaret (Charcot) y ont participé et sont arrivées 3ème sur 5 avec leur réinterprétation du fameux « café gourmand ».
Un grand bravo aux filles, à toute l’équipe et à Aline, stagiaire, qui les a accompagné dans ce projet.
 

Présentation de deux diaporamas

 

Commentaire de présentation pour le diaporama de l’espace :

 

« Je suis élève à Picasso à Bron, en classe de 5° et en ULIS. Je m’intéresse à l’espace. J’ai voulu faire des recherches et me documenter avec l’aide de mon orthophoniste sur la mission « Proxima 50 ». Toute dernière mission dans l’espace à bord de l’ISS avec le français Thomas Pesquet ,un russe et une américaine. J’ai travaillé et proposé un diaporama pour expliquer les objectifs de sa mission, pour présenter la vie à bord de l’ISS et comment Thomas Pesquet s’est préparé.

Avec le collège, on a pu aussi discuter en direct avec Thomas Pesquet. On lui a posé des questions. C’était quand même surprenant de pouvoir l’entendre en direct à 500kms au-dessus de nous ! »

Je vous en donnerai des nouvelles, salut !

____________________________________________________________________________________

Commentaire sur le diaporama des États-Unis. :

« Bonjour, je m’appelle Alexandre, et j’adore les voyages. Je suis déjà allé avec ma famille aux U.S.A. Aussi, j’avais envie de faire découvrir ce pays aux élèves de ma classe de 3°. J’ai travaillé en orthophonie ce diaporama pour essayer de mieux  choisir et présenter des photos, de donner un vocabulaire soutenu  et enfin  pour m’entrainer avant l’oral du  brevet blanc et du brevet final. !Les États-Unis, j’adore ! »

 

Travail de l’année 2015/2016 du groupe maternelle à Oullins

 


De découvertes en découvertes, au fil des saisons,
les orangés de l’automne, l’éclat des cristaux de neige, le vert tendre des feuilles du printemps, le sucré des fruits d’été
expériences, jeux, recettes, plantation
Toutes ces activités sont dans ce livre-trace donné à chaque jeune.
Julia et Isabelle
Orthophonistes du SSEFS

L’appartement éducatif s’agrandit et change de nom…

Depuis le 4 janvier, Ophélie, Taissir, Pierre, Nicolas et Jordan, anciens internes de l’institut Lonjaret sont désormais installés à l’appartement Charcot. Ce dispositif s’est agrandi car il regroupe les appartements existant rue Ducroizé à Villeurbanne et un nouvel appartement situé au 104 rue du Commandant Charcot à Lyon 5 ème. 5 jeunes sont accueillis dans ce nouvel espace d’une capacité de 6 places, et 3 dans les locaux de Ducroizé.

AJL

 

L’ensemble de cette plate-forme s’appelle maintenant, Appartements Jean Lonjaret. L’équipe de professionnels a été renforcée avec l’arrivée de nouveaux éducateurs et un surveillant de nuit.

L’appartement Jean Lonjaret a une capacité de 19 places. Il accueille à la fois des jeunes du SSEFS recteur Louis et de la nouvelle SEES Champagnat.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Ses objectifs sont d’offrir un cadre éducatif sécurisant, structurant et contenant, de favoriser le développement de l’autonomie au travers de modules d’accueil progressifs (collectifs et semi-autonomes) et d’ouvrir au monde extérieur, à la Cité.

 

AJL2

 

Paroles des jeunes :

Nous sommes 5 jeunes entre 16 et 20 ans et nous sommes arrivés le lundi 4 Janvier 2016 à l’appartement éducatif rue Charcot à Lyon 5ème. Nous sommes très contents d’être là, l’appartement est très beau.

Nous restons 4 soirées, nous prenons le bus tout seul pour aller de la SEES à l’appartement. Nous apprenons à préparer des repas tous les jeudis, à nous occuper de notre linge et à utiliser la machine à laver. Nous apprenons également à connaître le quartier.

On peut faire aussi des sorties en soirée, nous sommes allés voir, en bus et tramway, un match de l’OL dans le nouveau stade à Décines, c’était super !

 

AJL3

Baroud d’honneur pour le château Lassalle

Sanstitre2

 

L’institut Jean Lonjaret, anciennement CROP de Châtillon, a fermé ses portes le 23 décembre après plus de 59 ans d’activité ; l’établissement avait accueilli les premiers enfants sourds le 17 novembre 1956.
Pour honorer cette belle histoire, une soirée souvenirs a permis de réunir, fin novembre, d’anciens élèves et professionnels.
Plus de 150 personnes ont répondu présents, reçus dans le château illuminé de mille lumières.
Yves Béroujon a retracé les différentes étapes qui ont marqué la vie du site, puis ont suivi des témoignages émouvants et poignants d’anciens élèves: certains n’étaient pas revenus depuis les années 60…!!! Marc et Martine, présents en 1956 à l’ouverture de l’établissement, se sont reconnus sur la grande photo, ornant le mur d’entrée de l’institut, où sont attablés 2 enfants, avec autour d’eux, Mme Borel Maisonny, Mr Lonjaret et Mr Ramel. (voir ci-dessous)
Jusque tard dans la soirée, photos, films ont permis à chacun de partager des souvenirs.
Oui… une grande fête qui clôture une belle histoire !

 

Sanstitre5     Sanstitre4

 

Sanstitre3     Sanstitre1

Baroud d’honneur pour le château Lassalle

Sanstitre2

 

L’institut Jean Lonjaret, anciennement CROP de Châtillon, a fermé ses portes le 23 décembre après plus de 59 ans d’activité ; l’établissement avait accueilli les premiers enfants sourds le 17 novembre 1956.
Pour honorer cette belle histoire, une soirée souvenirs a permis de réunir, fin novembre, d’anciens élèves et professionnels.
Plus de 150 personnes ont répondu présents, reçus dans le château illuminé de mille lumières.
Yves Béroujon a retracé les différentes étapes qui ont marqué la vie du site, puis ont suivi des témoignages émouvants et poignants d’anciens élèves: certains n’étaient pas revenus depuis les années 60…!!! Marc et Martine, présents en 1956 à l’ouverture de l’établissement, se sont reconnus sur la grande photo, ornant le mur d’entrée de l’institut, où sont attablés 2 enfants, avec autour d’eux, Mme Borel Maisonny, Mr Lonjaret et Mr Ramel. (voir ci-dessous)
Jusque tard dans la soirée, photos, films ont permis à chacun de partager des souvenirs.
Oui… une grande fête qui clôture une belle histoire !

 

Sanstitre5     Sanstitre4

 

Sanstitre3     Sanstitre1

Témoignage d’une ancienne jeune suivie par le SSEFIS

En septembre dernier, le directeur du Dispositif surdité recevait le mail suivant. Ce témoignage salue le travail conjoint des jeunes et des professionnels du service. Une vraie reconnaissance, merci.

 

Bonjour monsieur BEROUJON,

Je ne sais pas si vous vous souviendrez de moi , je suis Nawal B. une ancienne élève du seffis,lycéenne de la martiniere Duchère .
Cela fait maintenant 6 ans que j’ai quitter le seffis .
Je voulais remercier l équipe du seffis par votre biais car je nai jamais eu l’occasion de le faire .
Les personnes qui m ‘ont suivies sont nombreuses mais je n’oublierais pas des personnes comme Marilyn,  Brigitte C. qui m’ont énormément aider durant mes études .
Aujourd’hui en partie grâce au seffis je suis la où j’ai toujours voulu être .
J’ai pu intégrer après le seffis une école d ‘infirmière avec beaucoup d’appréhension mais j’ai pu m’en sortir seule grâce aux bases solides que l’équipe a pu me transmettre .
Aujourd’hui , je suis infirmière depuis deux ans et je vais me spécialiser en puériculture  .
Voilà ce mail pour vous dire que vous avez une équipe formidable qui nous aident à prendre confiance en nous malgré notre handicap .
Merci de faire passer le message à tout le monde .
Cordialement
Nawal B.

« Du Polar en orthophonie ! »

En lien avec ses dons pour le dessin, Alainddine a réalisé durant ses séances d’orthophonie, une bande dessinée, à partir du livre : « L’assassin habite à côté », de Florence Dutruc-Rosset, éditions Mini Syros.

 

V__D7BE modifV__7A56 modif

 

« Mon voisin est louche, il a un comportement bizarre….et si c’était un assassin? »
 Extraits….

 

BD-1 modif BD-2 modif BD-3 modif BD-3 modif

La famille Bélier vue par un collégien

La famille Bélier…. vue par un collégien…  après l’étude de l’expression de la joie, de la tristesse et de la surprise.

Paula travaille avec ses parents à la ferme. Elle est une interprète indispensable pour ses parents qui sont sourds. Paula va au lycée pour travailler. Son père est éleveur de vaches tandis que sa mère est laitière. Ils fabriquent du fromage qu’ils vendent ensuite au marché. Paula a un frère âgé de 14 ans.

Un jour, son professeur de musique la pousse à chanter un duo avec un garçon de sa classe. Elle s’entraîne chez son professeur de musique . Un soir, elle fait le concert au lycée avec le garçon. Le public est aux anges tandis que les parents de Paula sont chagrinés de ne rien entendre et ébahis de voir que le public est radieux. Le professeur de musique propose à Paula de passer le concours de radio-France. Elle accepte et se prépare en répétant tous les soirs chez son professeur. Finalement, elle renonce, à cause de sa famille puisqu’elle est leur interprète : elle veut continuer à aider sa famille. Cependant, elle s’en va pour passer le concours parce que son père découvre qu’elle a un talent et il la laisse s’en aller…

Elle passe le concours, accompagné de son professeur de musique. Sa famille est là et elle est très heureuse d’écouter Paula chanter même s’ils n’entendent rien. Paula chante en faisant des signes.

Elle réussit le concours et s’en va à Paris. Elle quitte sa famille le coeur gros, mais elle est enthousiaste de partir à Paris pour développer son talent.

Matteo (5°)