Egalité professionnelle

Situation comparée des hommes et des femmes

Chaque année au titre de l’égalité professionnelle, un rapport de la situation comparée des hommes et des femmes, obligatoire pour les entreprises et associations à partir de 300 salariés, est établi au niveau de l’association. L’égalité de traitement entre les hommes et les femmes dans le travail implique le respect de plusieurs principes par l’employeur :

  • interdictions des discriminations en matière d’embauche,
  • absence de différenciation en matière de rémunération et de déroulement de carrière,
  • élaboration d’un rapport écrit et négociation avec les représentants du personnel.

Au sein de la Fondation OVE, les conditions de travail sont indépendantes du sexe des salariés. En application de la convention collective, la rémunération des salariés est liée à l’emploi occupé et à la progression d’ancienneté.

Les périodes de congés parentaux, accessibles légalement aux hommes comme aux femmes, sont considérées intégralement par accord d’entreprise dans l’avancement automatique des rémunérations à l’ancienneté et n’ont dès lors plus aucun impact quant à une éventuelle différence sur les rémunérations effectives entre les femmes et les hommes.

OVE maintient sa volonté de ne pas faire de discrimination en matière d’embauche, de conditions de travail, de promotion et de formation des salariés. Dans la mesure des possibilités, la Fondation se fixe pour objectif de maintenir, voire de renforcer la parité homme/femme au sein des équipes (équipes éducatives, équipes de direction…).

Chaque fin d’année la Direction Générale présente un rapport de la situation comparée des hommes et des femmes dans l’entreprise au titre de l’année écoulée. Voici les deux derniers rapport d’égalité femmes/hommes disponibles :

Accord d’entreprise égalité professionnelle femmes hommes

Chaque année, dans le cadre des négociations annuelles entre la Direction Générale de la Fondation et les organisations syndicales représentatives, une négociation s’engage quant à un éventuel accord d’entreprise sur l’égalité professionnelle. En cas d’impossibilité de conclusion d’un tel accord, l’employeur élabore un plan d’action d’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes après consultation du Comité d’Entreprise.HF

Les actions en faveur de l’égalité professionnelle doivent s’appuyer sur des constats les plus objectifs possibles portant sur une analyse de la situation dans l’entreprise au titre de l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes

C’est donc à partir de constats propres à la situation de la Fondation OVE qu’un accord d’entreprise couvre la période de 2021 à 2023. A ce titre, des actions sont retenues sur cette période triennale tendant à l’égalité professionnelle et ressortant de cinq domaines :

  • domaine de la promotion professionnelle et de l’embauche
  • domaine de la formation et de la qualification
  • domaine de la rémunération effective
  • domaine des conditions de travail
  • domaine de l’articulation de la vie professionnelle et de la vie personnelle et familiale

Pour la période 2021-2023, l’accord d’entreprise de la Fondation OVE sur l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes est accessible en cliquant ICI...