Allaitement

Contrairement à certaines idées, il n’existe pas de « congé d’allaitement », ni dans le code du travail, ni dans la Convention Collective de 1966.  En revanche, un temps nécessaire pour un allaitement, pendant le travail, est prévu par le Code du travail.

Article L. 1225-30 et suivants du code du travail :

Pendant une année à compter du jour de la naissance, la salariée allaitant son enfant dispose à cet effet d’une heure par jour durant les heures de travail.

L’heure prévue dont dispose la salariée pour allaiter son enfant est répartie en deux périodes de trente minutes, l’une pendant le travail du matin, l’autre pendant l’après-midi.
 

Les deux demi-heures prévues pour l’allaitement peuvent consister par exemple à :
– allaiter son enfant sur le lieu de travail;
– quitter son lieu de travail pour allaiter et revenir à son poste;
– utiliser un tire-lait.

La période où le travail est arrêté pour l’allaitement est déterminée par accord entre la salariée et l’employeur. A défaut d’accord, cette période est placée au milieu de chaque demi-journée de travail.
 
Attention, cette pause pour allaitement n’est pas payée par l’Employeur et est à déduire de la rémunération mensuelle.