Catégories
Non classé

Les ateliers à distances de l’ESAT Myriade de Vaulx-en-Velin

Comme dans beaucoup d’entreprises, les mesures de confinement obligent les travailleurs de l’ESAT Myriade de Vaulx-en-Velin (69) à rester à leur domicile.

Si l’ARS a missionnée l’ESAT pour être une des plateformes de récupération de matériel (masques, blouses, etc.) pour plusieurs ESMS du Rhône, les professionnels continuent également à accompagner les travailleurs de l’ESAT, avec des modalités inédites.

La vie de l’ESAT continue…

Si la période est exceptionnelle, pas question pour les équipes de cesser ses missions d’origine. Comme nous l’explique la cheffe de service de l’ESAT, « on accompagne les travailleurs quotidiennement, ça ne peut pas s’arrêter comme ça du jour au lendemain. » Les missions classiques autour de la question du travail et de l’emploi continuent selon des nouveaux formats, par exemple en réalisant des simulations d’entretiens via Whatsapp. Le psychologue du travail de l’ESAT accompagne également les 3 travailleurs de l’ESAT élus au CVS, dans la préparation du prochain conseil de la vie sociale.

A situations exceptionnelles, accompagnements exceptionnels !

Dès la première semaine de confinement, les équipes ont mis en place un suivi téléphonique des travailleurs. Outre le maintien du lien, ces suivis ont permis de se rendre compte que, pour certains jeunes, cette période est marqué par l’ennui. Valentine Robin, nous explique que « certains jeunes ne savent pas quoi faire ou comment s’occuper, d’autres passent beaucoup de temps sur internet, et on a remarqué que cela générait des troubles du sommeil, de l’appétit, etc. L’environnement peut aussi être pesant, et  l’expertise de la psychologue clinicienne de l’équipe nous permet d’être vigilant aux troubles phobiques ou dépressifs qui peuvent apparaitre durant cette période« . L’équipe d’accompagnement a donc décidé de renforcer le suivi téléphonique, voire de réaliser des visites à domicile de façon dérogatoire, et de mettre en place des ateliers collectifs de façon virtuelle. L’objectif : prévenir les conséquences de l’isolement.

Les ateliers cuisines, beauté et sport via Whatsapp

Le point de départ a été la réalisation d’un atelier cuisine proposé par une des professionnelles de l’ESAT. Deux personnes se sont inscrites et ont réalisé une recette en fonction de ce que chacun avait chez soi, et les résultats sont appétissants…

La pâtisserie réalisée par Asma

Après cette première expérience réussie haut la main, les moniteurs, chargées d’insertion et les psychologues de l’ESAT ont proposé différents ateliers : cuisine, beauté, gestion de son temps et même un atelier sport animé par Camille Neuman. Chacun s’inscrit, dans la limite de 4 personnes par ateliers, puis la suite se déroule sur Whatsapp !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *