Une palette de solution

« Les Maisons de Crolles » est un établissement innovant de 32 places pour personnes jeunes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées, situé à Crolles en Isère, ouvert toute l’année. Les maisons sont conçues comme des maisons de famille ; elles sont le cœur d’un ensemble de solutions d’accompagnement des personnes, adaptées à différents moments de la vie, et pouvant se succéder : soutien à domicile en préparation de l’arrivée dans les maisons, accueil à la journée ou en soirée, court séjour (hébergement temporaire) ou emménagement.

L’emménagement dans les Maisons peut être progressif. La phase de préparation vise à créer un lien de confiance entre la personne et les professionnels lors de visites à domicile, à se familiariser avec les lieux et les personnes à l’occasion d’accueil en journée ou de courts séjours dans les Maisons. Ceci est prévu pour que les personnes puissent changer de domicile en conservant ou recréant des repères humains rassurants.
Les personnes nécessiteront l’accompagnement de professionnels en termes de relation, de soutien et de soins, pour les actes de la vie quotidienne, de jour comme de nuit. Les professionnels seront présents dans ces maisons, en étant conscients d’être au domicile même des personnes qu’ils accompagneront, avec l’état d’esprit et les obligations relationnelles d’intervenants à domicile, invités à fréquenter des lieux qui ne leur appartiendront pas. La présence des proches est évidente, selon le désir des personnes. L’accompagnement des personnes sera individualisé, tenant compte de leurs désirs, besoins et rythmes.

L’association AMA Diem peut faciliter la préparation du projet d’emménagement, grâce à ses actions auprès des familles.
L’approche (c’est-à-dire la philosophie d’accompagnement des personnes et sa transformation concrètes dans le quotidien des maisons) qui sera mise en œuvre dans les maisons est celle prônée par AMA Diem, très largement inspirée de celle qui est pratiquée dans la maison Carpe Diem au Québec. Cette approche est vivante ; dans la durée il est souhaité qu’elle puisse encore être enrichie au regard des besoins effectifs des personnes accompagnées et de leur entourage.