Risque Environnemental

Le groupe GDR « Risque environnemental » est composé de :

  • Sophie Rossi, Directrice adjointe
  • Christelle Rodière, Directrice adjointe
  • Natalie Faure, Directrice adjointe

Qu’entend-on par les risques liés à l’environnement ?

L’évènement associé à un « risque environnemental » peut être de nature diverse, mais il comporte nécessairement des sources ou des conséquences environnementales. Il s’agit :

  • Des risques générés par la fondation (risques internes) impactant l’environnement : eau, air, sites et sols, bruit, etc.
  • Les risques d’agressions extérieures (risques externes) dont la dimension environnementale impacte la fondation, tels que les risques naturels (inondation, mouvement de terrain, tempête, canicule…) et les accidents extérieurs à l’origine de dommages environnementaux (accident provoqué par une activité dangereuse avoisinante, etc)

Pour résumé l’action du groupe sur 2017 : 

Cette année a eu lieu la formation de personnes accompagnées en IME et en ITEP par l’IFFORME autour de l’expertise des risques environnementaux, ainsi qu’une évaluation et intervention auprès d’établissements autour de ce risque.

Le groupe a également participé à la fiche CPOM « développement durable et « risques environnementaux », ainsi qu’à l’élaboration de la procédure confinement et des fiches réflexes du Plan Bleu. Une sensibilisation aux risques environnementaux s’est effectuée lors du festival « Développement durable » à Lyon.  

Pour plus d’information sur les recommandations sanitaires, consulter :

Concernant la santé des élèves sensibles, une note produite par l’Education nationale (DASEN du Rhône) émet des recommandations dont en voici les éléments principaux :

  • Elèves atteints de troubles de la santé et notamment ceux bénéficiant d’un PAI : respecter les préconisations médicales
  • Vigilance vis à vis des symptômes évocateurs : toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge, des yeux…en cas de doute, alerter le service infirmier et les familles
  • Déplacements habituels (domicile – établissement scolaire) : ne pas modifier les déplacements habituels
  • Veiller à ne pas aggraver l’effet de la pollution par d’autres facteurs irritants : solvants, fumée de tabac
  • Ne pas modifier les pratiques habituelles d’aération et de ventilation : la situation lors d’un épisode de pollution ne justifie pas de mesures de confinement
  • Récréation ou temps équivalent sans activité sportive organisée : Ne pas modifier l’organisation des récréations
  • Activités sportives (collèges, lycées professionnels, lycées) : Ne pas modifier les activités sportives sauf pour les sujets connus comme étant sensibles ou qui présenteraient une gêne à cette occasion (l’activité physique augmente de façon importante le volume d’air et de polluants inhalés) ; privilégier pour eux, les exercices physiques moins intenses, voire suspendre leur activité.
  • Compétitions sportives : Ne pas modifier les compétitions, sauf pour les sujets connus comme étant sensibles ou qui présenteraient une gêne à cette occasion ; il leur est recommandé de s’abstenir de concourir. En cas de compétition programmée, se mettre en lien avec les organisateurs

Source : note d’information pollution – EPLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.