Prévention du risque de brûlure par eau chaude sanitaire et du risque de légionellose

Dans les établissements médico-sociaux, le défaut de maîtrise de la température de l’eau chaude sanitaire (ECS) peut être à l’origine de cas graves de brûlure ou de légionellose.

Une nouvelle note d’information a pour objet d’attirer l’attention des responsables d’établissements sur la gravité du risque de brûlure par l’eau chaude sanitaire (ECS) et d’appeler leur vigilance sur la nécessité de veiller à la maîtrise de la température de l’eau chaude sanitaire et à la sécurisation des points d’usage pour prévenir les cas de brûlure et de légionellose, ces deux risques devant être gérés concomitamment.

La note d’information est en ligne sur le site Légifrance : http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2019/02/cir_44427.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.