Recommandations pour prévenir les effets de la canicule

D’une manière générale :

– Gardez les personnes accueillies dans une ambiance fraîche.
– Vérifier la fonctionnalité ou l’installation de stores et/ou volets.
– Etudier les possibilités de limiter les entrées de chaleur dans les salles.
– Fermer les volets et les rideaux des façades les plus exposées au soleil durant toute la journée.
– Maintenir les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure.
– Disposer d’un thermomètre par salle. Vérifier la température des installations
(notamment les structures de toile et baies vitrées exposées au soleil) et avoir une
solution de « repli » dans un endroit « frais » (bénéficiant de stores, ventilation).
– Sensibiliser les professionnels au contact des  personnes aux risques encourus lors de canicule, au repérage des troubles pouvant survenir, aux mesures de prévention et de signalement à mettre en œuvre.
– Afficher les informations dans les ESMS.
– Éviter les expositions prolongées au soleil : sport, promenades en plein air…
– Limiter les dépenses physiques et activités sportives (adapter la grille d’activité en diminuant les activités à caractère physique ou se déroulant au soleil).
– Distribuer régulièrement de l’eau à température ambiante (veiller à sa qualité).
– Adapter l’alimentation (veiller à sa qualité : respect de la chaîne du froid).
– Veiller aux conditions de stockage des aliments.
– Aménager les horaires pour certaines activités (les décaler tôt le matin ou plus tard le soir).
– Avoir une vigilance particulière envers les personnes  connues comme
porteuses de pathologies respiratoires ou en situation de handicap lourd.
– S’il y a prise de médicaments, vérifier les modalités de conservation et les effets
secondaires en demandant un avis auprès des médecins.
En cas de sortie en plein air :
– Eviter les expositions prolongées au soleil (promenades, activités physiques et
sportives…).
– Veiller à ce que les personnes accueillies soient vêtues de façon adaptée (chapeau, vêtements amples, légers, de couleur claire, couvrant les parties exposées de la peau…).
– Boire abondamment en évitant les boissons sucrées et en privilégiant l’eau non
glacée.
– Manger en quantité suffisante en évitant les aliments trop gras ou trop sucrés.
– Utiliser abondamment de la crème solaire (indice de protection élevé).
– Lors des camps sous tentes, veiller à ce que celles-ci soient situées à l’ombre et que les personnes accueillies n’y séjournent pas lors de fortes chaleurs.
– Veiller à pouvoir emmener éventuellement un usager dans un endroit frais.
Soyez attentifs à tout signe tel que :
− une grande faiblesse ;
− une grande fatigue ;
− des étourdissements, des vertiges, des troubles de la conscience ;
− des nausées, des vomissements ;
− des crampes musculaires ;
− une température corporelle élevée ;
− une soif et des maux de tête.
ATTENTION
Il peut s’agir du début d’un coup de chaleur. Si vous êtes en présence d’une
personne qui tient des propos incohérents, perd l’équilibre, perd connaissance, elle est peut-être victime d’un coup de chaleur. Il faut alors agir rapidement, efficacement et appeler immédiatement les secours médicalisés.
En cas de coup de chaleur, donner les premiers secours :
– Alerter les premiers secours en composant le SAMU (15).
– Transporter la personne à l’ombre ou dans un endroit frais et prendre toutes les
mesures pour que ses vêtements ne constituent pas une entrave à la baisse de sa
température corporelle.
– Asperger la personne d’eau fraîche.
– Faire le plus possible de ventilation.
– Donner de l’eau fraîche en petites quantités si la personne est consciente et peut
boire.

COMMUNICATION Niveau 2 : AVERTISSEMENT CHALEUR

Compte tenu de l’installation d’une période chaude débutant progressivement, vous voudrez bien vous assurer de la mise en place, au sein de votre structure, de toutes les mesures nécessaires afin de prévenir tout impact sanitaire pour les résidents et les personnels.

Vous voudrez bien maintenir une attention particulière envers les personnes accueillies au sein de votre structure et nous tenir informé de toute difficulté particulière pour la mise en œuvre des mesures de prévention ou en cas d’hospitalisation des résidents en utilisant les boîtes e-mail suivantes :

ars-dt[N°de département]-alerte@ars.sante.fr

ars-dt[N°de département]-handicap@ars.sante.fr

Ou en utilisant le numéro unique ARS : 0810 22 42 62

 

Pour toute information complémentaire, vous pouvez consulter :

http://www.sante.gouv.fr

http://www.ars.rhonealpes.sante.fr

Le numéro vert national : 0800 06 66 66

PLAN VIGIPIRATE RENFORCE EN Rhône Alpes

Le plan vigipirate est renforcé en Rhône Alpes pour 3 jours

Le week end du 27 et 28 juin est donc concerné par ce renforcement

16 ESMS sont ouverts dont plusieurs tous le week end

Quelques mesures de prévention à prendre

– signaler la découverte de produits suspects dans les locaux et aux abords et – procéder régulièrement à l’inspection des sites ;
– vous assurer de la mise en place effective des permanences et astreintes nécessaires à la continuité des services et à la coordination avec les services de secours et de sécurité ; veiller pour cela à la mise à jour des annuaires ;
– vérifier le fonctionnement des moyens de communication et authentifier les correspondants téléphoniques.
– interdire le stationnement devant les établissements  en liaison avec les services de police et les municipalités ;
– limiter les rassemblements inutiles, ce qui n’interdit pas les rassemblements ou manifestations publiques à caractère éducatif, récréatif, sportif ou culturel, dont il convient cependant de définir les conditions de sécurité avec les maires.
– les mesures concernant les transports sont à mettre en oeuvre par les organismes de transports et de police. En ce qui concerne les transports, il convient de vérifier en liaison avec les collectivités compétentes que les transporteurs appliquent les consignes de sécurité.
Les voyages organisés ou les camps d été entrent dans ce cadre général de la sécurisation des transports publics et des lieux de visite ou de rassemblement.En ce qui concerne les voyages à l’étranger, il convient de vérifier les conditions d’accueil auprès du ministère des affaires étrangères et signalent leur programme de voyages aux autorités académiques à des fins de repérage rapide à tout moment. Site du ministère des affaires étrangères :

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/index.html
– appeler le public à la vigilance par les affichages appropriés, n’excluant aucun support ;
– filtrer et contrôler les entrées : en ce qui concerne les établissements scolaires et écoles ce contrôle doit naturellement être adapté au public scolaire, sachant que de leur côté les visiteurs extérieurs aux établissements et non identifiés doivent faire l’objet d’un contrôle rigoureux ;
– vérifier les dispositifs d’évacuation rapide ;
– contrôler les clôtures et systèmes d’alarme ou de surveillance, qu’il s’agisse de vidéo surveillance ou d’inspections visuelles;
– protéger les produits dangereux.

Point épidémio du 4 juin 2015

le point épidémiologique du  04 juin 2015, établi par la cellule de l’institut de veille sanitaire en Région (CIRE)

A noter que le Système d’alerte canicule et santé ce dispositif du plan national canicule piloté par la DGS mis en place par l’InVS en étroite collaboration avec Météo France est opérationnel depuis le 1er juin et ce jusqu’au 31 août et qu’il est détaillé dans ce document

Pour télécharger le document :  point epidemio 2015-11 S21-22